Rencontre : Y-a-t-il une place pour la religion dans l’entreprise ?

Débat, le 1er février 2017, au restaurant du Sénat.

Depuis juin 1989 et l’affaire du voile islamique à Epinal, appelé à l’époque « tchador », une partie de notre société a perdu ses repères quant à la relation entre religion et espace public. Le respect des valeurs religieuses, philosophiques ou morales a été discrédité. Au nom de la tolérance, en réalité du laisser-faire, on assiste régulièrement à un effondrement de pans entiers de ce qui fait de la France une société de progrès. Dans la mondialisation des réseaux, les communautarismes dictent leurs règles moyenâgeuses du repli sur soi et du jugement d’un Dieu exterminateur sur la terre. Ils grippent tous les niveaux de l’espace public, national ou territorial, mais aussi la vie associative et le monde de l’entreprise. Ce qui était, hier, cantonné au domaine intime ou privé est désormais exhibé ou revendiqué au nom du droit à la différence et de la liberté. Le gouvernement a publié, il y a quelques semaines, un guide du fait religieux dans l’entreprise. C’est une première étape qui vise à aider les entreprises à ne pas rester isolées. La question de la religion est aussi entrée dans le débat pour l’élection présidentielle sur tout l’échiquier politique. Les entreprises ne peuvent pas rester sans débats et sans réponses face aux situations conflictuelles auxquelles elles sont confrontées tous les jours.


Pour cette raison, le think tank Etienne Marcel se réunira le 1er février 2017 à 20h00 sur le thème : y-a-t-il une place pour la religion dans l’entreprise ? Avec les interventions de François ASSELIN, Président de la CPME, Yann BOISSIERE, Rabbin du Mouvement Juif Libéral de France, Bernard COHEN-HADAD, Président du think tank Etienne Marcel, Hocine DROUICHE, Imam de Nîmes, Stanislas LALANNE, Evêque de Pontoise, Jean-Paul MORLEY, Pasteur de l’Eglise Protestante de France, Alain SEKSIG, ancien membre du Haut Conseil pour l’Intégration. prix-etienne-marcel@orange.fr

Photos de la soirée de remise du Prix Etienne Marcel 2016

LE PRIX ETIENNE MARCEL 2016 est remis à la société PRIVILEGE MARINE par Antoine BOULAY, Directeur des Affaires Institutionnelles de BPI France, en présence de Bernard COHEN-HADAD, Président du Prix Etienne Marcel; Delphine DECHAUX, Journaliste, Présidente du Jury ; François ASSELIN Président de la CGPME ; Jeanne-Marie PROST, Présidente de l’Observatoire des Délais de Paiements, Laure BERGALA, Présidente de l’AJPME. Chantier naval implanté aux Sables d’Olonne,


LE PRIX SPÉCIAL DU JURY 2016
est remis à la société SITOUR par Christophe DESCOS, Directeur du Marché des Entreprises & Institutionnels Banques Populaires, en présence de Bernard COHEN-HADAD, Président du Prix Etienne Marcel; Delphine DECHAUX, Journaliste, Présidente du Jury ; Stéphane LAYANI, président de la SEMMARIS – Marché de Rungis ; Jean-Pierre ROBIN, Rédacteur en chef du Figaro Economie; Mallory LALANNE Responsable de rubriques Commerce Magazine.


COUP DE COEUR ETIENNE MARCEL 2016
est remis à l’entreprise TITI FLORIS par David CHARLET, Président de l’ANACOFI, en présence de Bernard COHEN-HADAD, Président du Prix Etienne Marcel, Delphine DECHAUX, Journaliste, Présidente du Jury.


COEUR ETIENNE MARCEL 2016
est remis à l’institut FORJA par Michel ROUX, Directeur Général de la Fédération des Banques Populaires, en présence de Bernard COHEN-HADAD, Président du Prix Etienne Marcel ; Delphine DECHAUX, Journaliste, Présidente du Jury.

© Patrice Lecourt